Comment installer une ventilation équilibrée dans votre logement ?

Vous souhaitez un apport d’oxygène optimal sans courants d’air dans votre logement ? Alors un système de ventilation est indispensable. Dans les constructions neuves et les rénovations énergétiques de grande ampleur, il est tout simplement obligatoire d’installer une ventilation. La ventilation équilibrée gagne notamment du terrain. Cela tient aux normes EPB toujours plus strictes (à partir de 2021, tous les nouveaux logements devront avoir une consommation d'énergie quasi-nulle). Mais abordons la ventilation équilibrée... Par où commencer ?

Et qu’est-ce que la ventilation équilibrée au juste ?

La ventilation équilibrée est un autre nom qui désigne le système D. Contrairement à un système de ventilation C par exemple, un système de ventilation D régule l’arrivée et l’extraction d’air dans votre logement de manière entièrement mécanique. Cela peut par exemple prendre la forme de grilles de ventilation dans la fenêtre pour créer une ventilation naturelle de la salle de bains. Les grilles d’aération dans le mur de la cuisine ne sont plus d’actualité. Avec un système D, le boîtier de ventilation mécanique est équipé de deux ventilateurs. L’un assure l’apport d’air extérieur frais depuis les pièces sèches du logement (salon, chambre, etc.). L’autre évacue l’air des pièces humides (salle de bains, cuisine, toilettes, etc.). Tout est automatique, en fonction de la superficie du logement et du niveau de confort souhaité.

La ventilation équilibrée est souvent plébiscitée du fait qu’elle améliore les performances énergétiques du logement et rend la climatisation plus efficace. Surtout si vous installez un modèle à récupération de chaleur. La ventilation à échangeur de chaleur extrait la chaleur de l’air intérieur évacué pour chauffer l’air extérieur entrant plus froid. Cela permet de réduire les coûts de chauffage par temps froid. En été, un système à récupération de chaleur applique le principe inverse : l’air intérieur sortant refroidit l’air entrant. Cela évite de faire tourner la climatisation à plein régime. Encore une économie.

Un autre avantage du système D ou ventilation équilibrée ? Vous pouvez installer des microfiltres pour éliminer les pollens, poussières et l’air pollué. Idéal pour les personnes qui souffrent d’allergie.

Une remarque importante : votre logement doit être suffisamment isolé, sinon la ventilation équilibrée n’atteindra jamais son rendement maximal.

Alors comment installer une ventilation équilibrée

Vous souhaitez installer vous-même un système de ventilation D ? Sachez que même si certains systèmes comme le nouveau Zehnder ComfoAir PRO 300 sont faciles à installer, l’installation d’une ventilation équilibrée nécessite des connaissances techniques et de l’expérience. Rien que la mise en place des conduites de ventilation et des grilles d’aération selon le plan de ventilation, conformément aux normes de construction, de sécurité et d’installation en vigueur, est un véritable puzzle.

Pour l’installation du boîtier de ventilation, procédez comme suit.

  • Outre l’unité de ventilation, assurez-vous que tous les éléments sont fournis, comme un collier de montage, un câble 5 pôles prémonté, un ensemble de connecteurs et d’autres pièces comme un siphon sec par exemple. Une ventilation dotée d’un échangeur de chaleur standard nécessite également un adaptateur pour l’évacuation de la condensation.
  • Consultez le manuel et suivez les instructions données par le fabricant. En effet, l’installation peut être différente d’un appareil à l’autre. Le ComfoAir PRO 300 de Zehnder peut par exemple être raccordé à gauche ou à droite. Soyez vigilant lorsque vous commandez l’appareil !
  • La plupart des appareils, comme le ComfoAir PRO 300, peuvent être installés au mur (à l’aide d’un collier de montage horizontal) ou au sol (sur un socle de montage). Cette dernière méthode d’installation a l’avantage de ne pas dépendre de la qualité (capacité de charge) du mur. L’installation est aussi plus rapide et offre la possibilité d’apporter des (petites) modifications.
  • Une fois l’installation du système de ventilation est terminée, configurez les spécifications d’air, selon les performances énergétiques souhaitées. Testez ensuite le fonctionnement et mesurez les débits à l’aide d’un débitmètre.
  • Pour finir, n’oubliez pas de faire une déclaration de ventilation (indispensable pour le certificat EPB). Les données sont fournies par le fabricant du système de ventilation sous la forme d’une déclaration de performance. Sachez également que dans certains cas, des microfiltres doivent être installés.

En savoir plus sur l’installation d’une ventilation équilibrée ? N’hésitez pas à demander à nos conseillers. Ils vous fourniront des conseils techniques avisés pour une bonne installation de la ventilation dans votre projet de construction.

Des questions? S'il vous plaît envoyez nous un message.

Demande générale

Aller au formulaire de contact

Demande de devis

Aller au formulaire de contact

Demande de service et de pièces de rechange

Aller au formulaire de contact
Bénéficiez d'avantages sur notre portail MyZehnder. Connectez-vous avec vos données d'accès connues ou enregistrez-vous pour la première fois.