Les règlements de la PEB comme cadre

Commençons par le début. La ventilation est une partie essentielle de la PEB, telle qu'imposée par le gouvernement. À côté de la surchauffe, la ventilation (également appelée ventilation de base ou ventilation hygiénique) est un des facteurs déterminants pour obtenir un climat intérieur confortable et sain. Depuis 2006, la PEB exige l'installation d'un système de ventilation pour les nouveaux projets de construction et les grandes rénovations énergétiques.

Vous trouverez ci-dessous les exigences en matière de PEB pour 2020 et 2021 pour la Région flamande. Remarque : les exigences flamandes diffèrent des exigences bruxelloises et wallonnes. Bruxelles travaille avec un "standard passif". En Wallonie, un Ew 45 s'applique. Les exigences de la PEB flamande sont les plus strictes, de sorte qu'en principe, les conditions pour les autres régions sont remplies. L'objectif est de faire évoluer toutes les régions vers une réglementation uniforme en matière de PEB au fil du temps.

Le débit minimal de conception requis

Lors de la conception d'un système de ventilation, il est essentiel de déterminer le débit par pièce. La réglementation en matière de performance énergétique exige un débit minimal de conception. La norme belge de ventilation NBN D50-001 sur la ventilation de base des bâtiments résidentiels sert de ligne directrice pour le calcul de ce débit minimal de conception.

La norme est applicable depuis 1991 et indique "à quelle vitesse une certaine quantité d'air dans une pièce doit être changée". Il fournit donc une ligne directrice pour déterminer les débits minimums d'alimentation et d'évacuation à respecter pour ventiler les habitations de manière optimale. La norme divise le logement en 3 zones : les zones d'habitation, les zones humides et les zones de transit. Un débit minimum et une limitation sont également imposés pour les espaces de vie et les pièces humides. Les ouvertures de passage (par exemple les fissures sous les portes) se voient également attribuer une valeur minimale.

Le cadre de qualité ventilation

Cependant, les débits minimums de conception mentionnés ci-dessus ne sont pas suffisants pour rendre un système de ventilation résistant à la PEB. Après tout, la PEB affirme qu' un système de ventilation qui fonctionne bien est le résultat d'une bonne conception, d'une bonne installation et d'un entretien adéquat. C'est pourquoi il fournit un cadre de qualité global. Cette ligne directrice relie le cadre de qualité de la STS-P 73-1 (Spécifications techniques pour les systèmes de ventilation de base dans les applications résidentielles) aux règlements de la PEB.

  • Les spécifications STS-P décrivent les critères de performance pour lesquels des exigences peuvent être imposées à la conception, aux composants, à l'exécution, à la maintenance, à la documentation, aux instruments de mesure et aux rapports de performance.
  • Les principales spécifications relatives à la PEB pour un système de ventilation sont disponibles sur www.epbd.be (voir : onglet 4*4). Ils comprennent le type de moteur de l'unité de ventilation (généralement à courant continu, qui est beaucoup plus efficace que le courant alternatif), la consommation électrique, le rendement thermique selon la méthode de mesure NBN EN308 (pour le système D) et un by-pass d'été pour le refroidissement passif de nuit et l'autorégulation/le débit constant (tous deux bénéfiques pour le niveau E). La ventilation auxiliaire (consommation d'énergie des ventilateurs) et les facteurs de réduction de la demande peuvent également avoir une influence positive sur le niveau E.

Vous trouverez de plus amples informations sur le cadre de qualité sur le site web web du gouvernement flamand. Toutefois, gardez toujours à l'esprit que vous, en tant que partie obligée de déposer une déclaration, devez établir deux documents : un avant-projet de ventilation avant le début des travaux et un rapport sur les performances de ventilation du système de ventilation installé après la fin des travaux. Un journaliste spécialisé dans la ventilation peut vous aider à ce sujet. Pour en savoir plus, consultez le site www.energiesparen.be.

Le système D, toujours le meilleur choix ?

Comme la ventilation a un impact sur la consommation d'énergie, le choix du système de ventilation déterminera également la performance énergétique de la maison. L'importance de cet impact dépend du système choisi, de l'étanchéité d'un bâtiment, de la qualité de l'exécution et d'autres facteurs. La norme belge de ventilation NBN D50-001 distingue quatre systèmes de ventilation :

  • Système A : entrée et sortie naturelles
  • Système B : alimentation mécanique et drainage naturel
  • Système C : approvisionnement naturel et extraction mécanique
  • Système D : entrée et sortie mécaniques

Le système le plus approprié dépend de plusieurs facteurs. Beaucoup de choses sont liées à la manière dont l'énergie auxiliaire est calculée. Depuis l'adaptation du calcul simplifié (méthode 1) en 2019, le choix se porte aujourd'hui plutôt sur un calcul détaillé basé sur la puissance électrique installée (méthode 2) ou sur un calcul détaillé basé sur la puissance électrique mesurée sur site au réglage nominal (méthode 3). Depuis cette modification, même un système de ventilation C avec un contrôle de la demande étendu n'atteint plus le même niveau qu'un système D sans contrôle de la demande.

La combinaison du système D avec une hauteur de chute suffisante, une faible puissance absorbée, mesurée in situ, un rendement thermique élevé, avec un by-pass et un débit constant, éventuellement complétée par un contrôle axé sur la demande, obtient de toute façon toujours de meilleurs résultats que le système C le plus sophistiqué, axé sur la demande.

ComfoAir PRO répond-il aux exigences de la PEB ?

L'unité de ventilation ComfoAir PRO possède toutes les qualités d'un système de ventilation efficace sur le plan énergétique, tel que spécifié dans le cadre de qualité de la PEB. En termes de puissance électrique, de récupération de chaleur et de type de moteur, ce système D obtient un score plus qu'excellent.

  •  ComfoAir PRO dispose de moteurs suffisamment puissants pour garantir une hauteur de refoulement de 330 m³ à 170 Pa et de 300 m³ à 200 Pa. La consommation électrique maximale est de 51 Watt/ventilateur (= valeur de calcul méthode 2). L'unité atteint un rendement de 85% à 325 m³/h, avec un contrôle de débit constant et un bypass.
  • Le ComfoAir PRO a la plus faible consommation d'énergie de tous les appareils comparables, soit 51 W/ventilateur. En appliquant la méthode de calcul 3 (mesure in situ), cette consommation d'énergie diminue encore plus. La consommation d'énergie dans le calcul de la PEB est supérieure à l'efficacité thermique.
  • Lorsque la méthode de calcul 3 est utilisée, ComfoAir PRO permet souvent déjà de réaliser le niveau E proposé (sans contrôle de la demande). Par conséquent, dans de nombreux cas, des investissements supplémentaires pour réduire le niveau E, tels que l'installation de capteurs de CO2, ne sont pas nécessaires. Et cela a un effet positif sur l'investissement total.

En bref, le ComfoAir PRO satisfait pleinement à toutes les exigences fixées par la PEB pour un bon système de ventilation.

Ventiler de manière avantageuse et durable ? Faites-vous conseiller !

La ventilation comporte un certain nombre de défis. Comment concilier haute qualité et prix bas ? Comment respecter les normes EPB strictes et garantir le maintien du niveau E ? Prenez rendez-vous pour un entretien conseil. Ensemble, nous étudierons comment tirer (encore plus) profit de votre projet.

Planifiez un entretien conseil     

Commandez auprès d’un grossiste

Des questions? S'il vous plaît envoyez nous un message.

Demande générale

Aller au formulaire de contact

Demande de devis

Aller au formulaire de contact

Demande de service et de pièces de rechange

Aller au formulaire de contact
Bénéficiez d'avantages sur notre portail MyZehnder. Connectez-vous avec vos données d'accès connues ou enregistrez-vous pour la première fois.